14.

14 Jan

Je n’ai jamais autant braillé sur la fin d’un livre. J’ai une face à faire peur, mon makeup a coulé, quelqu’un qui ne me connaît pas pourrait penser qu’il est arrivé un drame. C’est un peu le cas, mais pas vraiment. Y a des jours comme ça, et y a des livres comme ça. Aujourd’hui je regardais la terre tournée, pis je lui aurais demandé de prendre un break, si j’avais pu. Juste le temps que je ne sois plus fatiguée. Ou le temps que je finisse mon bouquin. Je me serais roulée en boule dans un coin, pis je me serais immergé dans leur petit monde bohème, avec Mauve, Olivier, Rose et Étienne. Dans leur petit monde déconnecté de la réalité. En revenant de l’école, je n’ai pas pu résister, je l’ai ré-ouvert. Ma mère m’a demandé :

« Tu lis quoi?

– Mmh. *Comment je peux dire ça? Elle comprendrait pas..*

– Ben c’est quoi?

– Ce qu’il en reste.

– Ça raconte quoi?

– Ben c’est dur à expliquer, là. »

C’est l’histoire de Mauve qui rencontre des jumeaux – un gars et une fille – dans un bar, ils ont l’air triste, leur maison a brûlé, elle les amène chez elle. Chez elle c’est un petit appartement, où Étienne – son ami, son frère, son amant – passe la moitié de son temps. Et puis ils restent là, tous les quatre. Ils font quoi? Ils peignent – parce qu’ils peignent, Mauve  et Étienne, ce sont des artistes -, ils baisent, ils fument du pot quand ils ont assez d’argent, ils essayent de survivre en vendant une toile de temps en temps. Mais il y a le frère de Mauve qui s’est suicidé un an auparavant, il y a son père qui n’arrive pas à faire son deuil, il y a sa mère qui ne sait plus quoi faire pour que son mari aille mieux.  Il y a des drames, il y a des joies, c’est la vie, quoi..

Non, décidément, ma mère n’aurait pas compris. So j’ai attendu d’être rendue chez moi (chez moi, pas chez elle, c’est pas pareil), j’ai fini le livre, pis j’ai braillé. Ça fait longtemps que je n’ai pas fait de photos. C’est pas normal, une semaine sans toucher à mon appareil. Et la montagne de travaux qui s’accumulent et s’accumulent.. Je vais aller perdre mon temps ailleurs.

J’écoute rien. J’écoute le silence.

Publicités

5 Réponses to “14.”

  1. Anna 15 Jan à 09:52 #

    heu c’était quoi le titre?

    As-tu lu LA LUMIÈRE BLANCHE d’Anique Poitras? Moi c’est le premier livre qui m’a fait brailler. Sinon après j’ai grandi et j’ai lu LA MÉMORIA pendant une grosse peine d’amour et là aussi j’ai pleuré mais je ne sais pas trop si c’est à cause du livre.

  2. Anna 15 Jan à 10:04 #

    Ce qu’il en reste de Julie Hivon.. okok !!!

  3. Anna 30 Jan à 11:36 #

    Je l’ai emprunté à la bibli. Je l’ai commencé dans l’autobus et je sais pas c’est le rythme je pense mais j’accroche pas j’aime pas ça on dirait.

    • Marie 30 Jan à 11:38 #

      Je sais pas, ça doit dépendre des gens.. J’crois que j’étais vraiment de le mood pour lire ce livre-là, parce que j’ai accroché tout de suite (oui, bon, le fait qu’il y ait le mot vampire dans la première page m’a d’abord rebutée, mais à la page d’après c’était oublié).

Trackbacks/Pingbacks

  1. 69. « - 15 Août

    […] le silence, que je veux voir depuis que j’ai appris son existence, il y a quelques mois. Dans un post qui remonte à cet hiver, j’ai mentionné le livre Ce qu’il en reste de Julie Hivon, […]

Quelque chose à rajouter?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :