51.

9 Juin

Des projets plein la tête, des rêves de voyages qui n’en finissent plus. Partir maintenant, partir au bout du monde. Partir comme s’il ne restait rien d’autre à faire, rien de plus important. Partir pour se convaincre que tout est possible, que tout est à portée de main. Qu’en un coup de téléphone, ou quelques clics de souris, on peut se retrouver sur la mer des Caraïbes ou dans un petit bistrot de Paris. Que malgré la société dans laquelle on vit, on peut encore tout plaquer et s’enfuir sur un coup de tête, avec pour seuls vêtements ceux qu’on a sur le dos.

Comme une envie de passer des heures et des heures à régler tous les détails d’un voyage, puis – une fois rendue à l’aéroport – de changer complètement de destination sur un coup de tête. De faire ma-petite-vache-a-mal-aux-pattes entre les 5-6 prochains vols en partance de Montréal. Oui, comme une envie de changement.

Ça s’en vient. Plus que 6 jours d’école.

Été 2011 : France

Été 2012 :  immersion anglaise

Été 2013 : fille au pair quelque part en Europe (ou en Australie, pourquoi pas)

Été 2014 : Compostelle

Publicités

Quelque chose à rajouter?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :