64.

29 Juil

On se couche à minuit, mais dans sa tête on se dit qu’il est six heures AM. Malgré tout on est pas fatigué, on est pas fatigué. Dans le fond ça fait tellement longtemps qu’on n’a pas dormi une vraie nuit qu’on ne sait plus ce que ça fait, de ne pas être fatigué. Alors on tire à pile ou face. Pile on est fatigué, face on ne l’est pas. Finalement on échappe la cenne quelque part dans une craque de plancher pis on sait pas, on sait pas.

Sur le bureau, un cahier de citations qu’on va sûrement passer la nuit à continuer, mais avant ça faut aller se coucher, faut au moins essayer. Quand on sera rendu sur le bord de la crise de nerfs, qu’on braillera de rage tellement on est fatigué (on va s’en souvenir, on finit toujours par s’en souvenir, ça s’oublie jamais longtemps la fatigue), tellement on veut dormir, là on se lèvera pis on remplira des pages et des pages avec les mots qui consolent (jamais complètement, mais c’est mieux que rien).

Fuck, c’est pas grave si j’arrivais pas à dormir là-bas, c’est pas mieux ici, j’veux repartir, j’vous en supplie.

Publicités

Quelque chose à rajouter?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :