125.

26 Fév

« Quand je suis parti pour le nord de l’Ontario, près de Sturgeon Falls, je disais à tout le monde que je m’envolais pour l’Australie. Je me souviens encore des regards d’envie ou d’admiration qu’on me lançait. Je m’étais d’ailleurs longuement documenté sur ce pays qui me fascinait depuis longtemps et où je rêvais d’aller un jour. Les gens me posaient des questions auxquelles je répondais avec l’assurance de celui qui sait vraiment où il s’en va : Canberra, Perth, les diverses espèces de kangourous, le monolithe d’Ayers Rock, les termitières géantes de la terre d’Arnhem, l’Opéra de Sydney… Et j’ajoutais que cela me permettrait, évidemment, de séjourner en Nouvelle-Zélande et de visiter le parc thermal de Rotorua et des villes comme Wellington ou Auckland. Je disais à ceux qui soulevaient la question que je ne savais pas pour combien de temps je partais. Il m’arrivait même de répondre : « Peut-être pour toujours… » »

– Donald Alarie, Thomas est de retour

Sérieux, est-ce qu’un roman peut commencer mieux que ça?

Publicités

Quelque chose à rajouter?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :