124.

26 Fév

« Plus tard en soirée, tu t’envolais pour Amman après escale à New York par le vol 268 de Royal Jordanie, et moi pour Paris avec Air Transat, une heure après toi, au moins une heure, ç’a été terrible tu sais, attendre seule, ainsi, après ton départ, cette heure oblongue, mon aller simple, avec ton odeur dans mes mains. Après Paris, je voulais Berlin sur le pouce, pour rien, parce que la chut du Mur, et puis revenir par mer, m’engager sur un cargo, n’importe quoi, et revenir, oui, je voulais revenir, c’était clair, tu as fait mine de t’en étonner, mais dans le fond tu t’en moquais bien, tu te foutais de tout ça, et moi aussi. Tu partais, je faisais pareil, c’est tout, c’est tout ce qui comptait, c’était fou. »

– Jean-Pierre Girard, Léchées, timbrées

Ça devrait être interdit d’avoir autant de talent. Faut en laisser aux autres, han.

Publicités

2 Réponses to “124.”

  1. Anna-Maria 29 Fév à 20:57 #

    moi mon livre préféré de ce gars là, c’est L’EST EN WEST.

    • Marie 29 Fév à 21:00 #

      Il va être disponible demain soir dans les prêts numériques de la Grande Bibliothèque. J’me suis mis un reminder.

Quelque chose à rajouter?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :