160.

14 Fév

réapprendre à écrire

à laisser les mots couler

le plus naturellement possible

 

j’ai désappris

la vie

 

comment pourrais-je

l’écrire

 

comment

espérer

 

comment espérer faire quoi que ce soit de beau

comment espérer faire quoi que ce soit de vrai

quand à l’intérieur, tout s’effondre

délabré

 

à l’intérieur, c’est sombre, c’est poussiéreux

je souffle de toutes mes forces

elle tourbillonne, puis se repose

la poussière

mais jamais ne s’en va

Publicités

2 Réponses to “160.”

  1. Stéphane 14 Fév à 11:57 #

    On aura beau abandonner les plus grandes merveilles du Monde, on aura beau les détruire, les mettre à genoux devant la fade modernité de ce qu’est devenue la vie… Rien ne pourra détruire ni l’Histoire ni l’âme de ces grandes merveilles.

    • Marie 14 Fév à 12:09 #

      C’est un peu intense comme commentaire à quelques mots maladroits =P.

Quelque chose à rajouter?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :