Tag Archives: cégep

157.

20 Avr

Un samedi après-midi tranquille en banlieue de Madrid, les fenêtres grandes ouvertes, le soleil plein la tête. Voilà plus de trois mois que je suis arrivée ici par une froide journée d’hiver. Maintenant le printemps est arrivé et je m’apprête à rentrer en France auprès de mon amoureux.

Bien des choses ont changé; moi-même, j’ai changé. Chaque expérience que j’ai vécue depuis mon départ du Québec ce fameux 7 février 2012 a eu une certaine incidence sur ma vie et la personne que j’ai choisi d’être. J’ai eu de bons et de mauvais moments. De bonnes et de mauvaises décisions. J’ai fait mille projets que j’ai réinventés un million de fois. Là-dessus, il y en a peut-être 4-5 que j’ai réalisé. C’est peu, mais j’en suis fière.

J’essaye tant bien que mal de sortir de ma petite carapace, de m’extérioriser et de profiter de la vie. J’ai commencé à faire du sport, je me suis mise à la course à pied (près de 200 km en 2 mois!) et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour être bien dans mon corps et dans ma tête. J’essaye de diminuer les quantités d’alcool que j’ingurgite (déjà, le simple fait de quitter Madrid devrait aider à ce niveau), ça ne me réussie définitivement pas. Je me rends compte que je peux apprécier une soirée sans être bourrée, et même si ça peut paraître ridicule, pour moi c’est un énorme changement.

Lire la suite

Publicités

136.

22 Avr

Ici c’est chouette-chouette-chouette. Je crois que je resterais très-très longtemps si je pouvais. Mais bon, question de visa, I have to leave in June. Je viens d’avoir la confirmation d’une place en Irlande, juste pour deux semaines, mais c’est déjà ça.

Je commence à penser de plus en plus à partir à l’aventure pour vrai, après ça. Sans avoir de place prédéterminée où rester. Sans savoir où je vais, quand je vais y arriver, ni combien de temps je vais y rester.

J’ai été acceptée à Matane pis au Vieux, mais tsé, avec la grève pis toute, j’ai pas envie de m’inscrire pis de me faire dire que finalement la session d’automne va être scrap à cause de la session d’hiver qui a pas vraiment lieu. Anyway, j’ai jusqu’au 1er juin pour m’inscrire. Je vais attendre un peu de voir comment les choses se développent (ou comment elles stagnent).

La semaine passée j’étais à Cabourg (by the seaaaa), hier à Caen, demain à Tours, pis juste d’y repenser ça me fait capoter. C’est tellement plein de moments parfaits. C’est tellement-exactement ça que je veux faire. J’ai juste peur que si je continue comme ça pendant une couple de mois, après j’aurai pu aucune bonne raison de retourner sur les bancs d’école. J’en ai déjà de moins en moins de jour en jour.

Les temps sont durs pour les rêveurs..

135.

9 Avr

J’lis ce site-là, pis j’capote.

(Dans deux semaines, je vais passer une semaine avec un dragon à Tours. On va passer notre temps à s’inventer un voyage fou-fou-fou pour cet été.)

(Demain je vais savoir si je suis acceptée au cégep du Vieux en photo. Je sais pas ce que je veux.)

130.

10 Mar

J’ai besoin de changer d’air, je crois. Ça ne me ferait pas de peine de partir, vendredi. Il y a des endroits où on se sent immédiatement chez soi, et d’autres où on a l’impression de ne pas être à sa place.

Los Angeles, je n’y suis pas restée, je n’en ai vu que l’aéroport, quelques palmiers et le stationnement de la compagnie de location de voitures. La température était parfaite, ni trop froide, ni trop chaude. Sur le coup, ça m’a fait penser à la Floride (à cause de la chaleur et des palmiers, n’allez pas chercher plus loin, ça fait des années que je ne suis pas allée en Floride).

Then I fell in love with Torrance. J’avais une petite suite dans un genre de hôtel/motel pour séjour de longue durée (je me suis rendue compte qu’il y a des gens qui vivent là à l’année!), j’étais à 5-10 minutes de marche d’un gigantesque centre commercial, il y avait l’océan pas loin, il faisait beau, je découvrais le coin, je profitais de la piscine et du spa tous les jours…

Hier j’ai fait mes valises et je me suis installée à Anaheim. Pour ceux qui ne sont pas trop au courant, c’est là où il y a Disneyland. Je suis dans un genre d’hôtel un peu chic où tout le monde est habillée une coche trop officiel, le genre de place où il faut que tu te sèches et que tu te rhabilles sur le bord de la piscine, avant de monter à ta chambre, parce que ça se fait teeellement pas de garder son maillot pis de juste s’enrouler dans une serviette pour monter au 7e étage. Et puis Disney… je ne sais pas si c’est parce que je suis habituée à celui en Floride (j’y suis quand même allée 3 fois) qui est immensément plus grand, plus wow, plus etc. ou si c’est simplement que j’ai vieilli, mais je n’ai pas ressenti la magie… Tsé quand c’est rendu que je m’amuse plus à me promener dans la (gigantesque) boutique Disney à reconnaître de quel film provient la chanson qu’ils passent aux speakers que dans le parc en tant que tel… M’enfin, j’y retourne lundi, on verra bien…

Je me suis remise à penser un peu trop, hier. À propos de la photographie, de mes études (cégep ou NYIP?), de mes projets pour la prochaine année scolaire (études au Québec? travail au Québec? travail en Europe? au pair en Europe? travail en Californie? ou quelque chose de totalement différent?..). Je ne pourrai pas m’empêcher de continuer à me questionner et à errer dans la vie avec un gros point d’interrogation au-dessus de ma tête, mais pour l’instant j’ai décidé de ne prendre aucune décision tant que je n’aurai pas reçu la réponse à me demande d’admission en photographie au Vieux, qui devrait arriver le 10 avril. Soit dans 1 mois. Ouais. Ça fait long à attendre. Officiellement, je suppose que si je suis admise au Vieux je vais retourner à ma vie bien rangée dans le 450, ne serait-ce que pour autant. Si je ne suis pas acceptée, il me restera toujours Matane, mais plus j’y pense, plus je me dis que – me connaissant – je n’irai pas. Le programme a l’air génial, je tripperai à vivre sur le bord du fleuve, etc., mais ça me rend folle de penser qu’avec le même montant (parce que le cégep + le logement + la bouffe + le fait de devoir me trouver une nouvelle job + etc.) je pourrais aller passer un an en Europe, voire plus. Donc, je recommence : si je ne suis pas acceptée, alors je déciderai lequel de mes projets fous je réalise. D’ici là, j’essaye de ne pas trop m’en faire avec ça…

P.S. La Californie fait du bien à mon cycle de sommeil. J’ai passé la dernière semaine en Saskatchewan à m’endormir à pas d’heure, après avoir tourné mille fois dans mon lit, avec musique, sans musique, avec couverture, sans couverture, etc. Mais ça fait une semaine que je suis ici, et je n’ai jamais aussi bien dormi! *joie dans mon coeur*

112.

24 Jan

Demande d’admission en photographie envoyée au Vieux Montréal et à Matane pour l’automne 2012.

La vie est belle.

102.

29 Déc

J’ai l’goût de partir en voyage à l’autre bout du monde, sans fixer une date de retour. L’goût de tout lâcher pis de prendre mes économies pour acheter une petite auberge sur le bord du fleuve. L’goût d’arrêter de pelleter des nuages et de rêver en couleur. La Gaspésie, ça me réussit pas, ça me fait trop penser. Pendant une trotte de 2h en skidoo, à voir défiler les sapins recouverts de neige, t’as du temps en masse, pour penser. Pour réaliser que les beaux plans que t’as faits, c’était p’t-être juste des illusions de p’tite fille qui veut encore croire que tout s’arrange toujours dans la vie. Y a une boule qui me pèse, en dedans. J’sais pas où je m’en vais, pis ça me fait peur.

96.

17 Nov

Elaine’s cousin told me that getting tattoos is addictive. He said that you can’t just get one. You might end up being one of those freaks who has tattoos everywhere. Even on their face! That’s so ugly. Have you really thought this out?

HAHAHAHAHA!

P.S. Lullabies for little criminals <3, first time I really enjoy an obligatory English book.

%d blogueurs aiment cette page :