Tag Archives: montréal

148.

24 Nov

Je suis allée au théâtre hier. Avec mon amoureux, pour la première fois. On fait attention à nos dépenses parce que c’est compliqué, parce qu’on veut aller faire nos études au Québec l’automne prochain, mais qu’il lui faut un visa, et pour ça il faut qu’il prouve qu’il a beaucoup beaucoup d’argent et on sait pas encore comment on va faire. Mais ça je pouvais pas passer à côté. Je pouvais pas passer à côté du théâtre pendant toute une année. Alors on a pris un abonnement. Un petit abonnement de 4 pièces pendant l’année. Une en novembre, une en janvier, une en avril et une en mai. Des petits rayons de soleil dans la tourmente.

Parce que c’est un peu la tourmente, ici. Il y a des problèmes de famille (la mienne, la sienne, surtout la sienne). Des tensions, des mots méchants, du parlage dans le dos et des regards qui veulent tout dire. Les gens autour, ça les affecte, mais moins que moi. Parce qu’apparemment c’est « normal » ici. C’est pas cool, mais c’est comme ça de temps en temps. Sauf que moi j’y suis pas habitué. J’y suis pu habituée. Alors ça pèse très lourd pour moi et je suis toujours fatiguée. Avec mon copain ça va bien, heureusement. Sinon, ça ferait longtemps que je serais partie en courant pour prendre le premier train pour ailleurs.

Et là j’attends une réponse pour un boulot, un contrat d’un mois. J’ai passé l’entrevue jeudi, ils vont me répondre d’ici lundi. J’espère qu’ils vont me prendre. C’est pas un boulot facile, mais au moins ça va m’occuper l’esprit pendant quelques semaines. Alors voilà, tout ça dans ma tête, ça fait un peu mal, ça fait une espèce de pression constante contre laquelle je me bats tous les jours. En contrepartie, je me lance à fond dans l’espagnol, pour le bac. J’ai eu 2 ans et demie de cours au secondaire, mais je m’en foutais, donc bon, y a encore du travail. J’ai hacké un logiciel d’apprentissage des langues par reconnaissance vocale qui vaut genre 400 euros pis j’suis en train de passer à travers à une vitesse folle. C’est peut-être pas la bonne technique, mais au moins je fais quelque chose de constructif.

Je suis une mouette. C’est pas c’que j’voulais dire. Qu’est-ce que je disais, déjà? Ah oui, le théâtre.

On est allés voir La Mouette, hier. C’est une pièce de Tchekov. Ça durait 2h30, mais j’ai pas vu le temps passé. Ça ne révolutionne pas le genre, mais c’était bien, et ça m’a vidé la tête (sauf quand les personnages disaient des trucs qui me faisaient penser à des trucs qui se passent en ce moment, mais bon, rien n’est parfait). Les acteurs étaient très bons, les décors géniaux. Mais ça me faisait tout drôle que la moyenne d’âge des spectateurs soit dans la cinquantaine. Ça me change du Théâtre d’Aujourd’hui (qui me manque follement, c’est clair que dès que je rentre au Québec je me prends un abonnement pour la prochaine saison).

Publicités

136.

22 Avr

Ici c’est chouette-chouette-chouette. Je crois que je resterais très-très longtemps si je pouvais. Mais bon, question de visa, I have to leave in June. Je viens d’avoir la confirmation d’une place en Irlande, juste pour deux semaines, mais c’est déjà ça.

Je commence à penser de plus en plus à partir à l’aventure pour vrai, après ça. Sans avoir de place prédéterminée où rester. Sans savoir où je vais, quand je vais y arriver, ni combien de temps je vais y rester.

J’ai été acceptée à Matane pis au Vieux, mais tsé, avec la grève pis toute, j’ai pas envie de m’inscrire pis de me faire dire que finalement la session d’automne va être scrap à cause de la session d’hiver qui a pas vraiment lieu. Anyway, j’ai jusqu’au 1er juin pour m’inscrire. Je vais attendre un peu de voir comment les choses se développent (ou comment elles stagnent).

La semaine passée j’étais à Cabourg (by the seaaaa), hier à Caen, demain à Tours, pis juste d’y repenser ça me fait capoter. C’est tellement plein de moments parfaits. C’est tellement-exactement ça que je veux faire. J’ai juste peur que si je continue comme ça pendant une couple de mois, après j’aurai pu aucune bonne raison de retourner sur les bancs d’école. J’en ai déjà de moins en moins de jour en jour.

Les temps sont durs pour les rêveurs..

132.

19 Mar

Changement de programme X 1 000 000. Montréal demain, France dans très exactement 1 semaine. (On fait des folies, ou on n’en fait pas.)

93.

10 Nov

Beautiful day ♥

92.

6 Nov

Vraiment le goût de me remettre à la photo. Vous croisez les doigts avec moi pour qu’il fasse beau mercredi après-midi?

90.

28 Oct
  1. Le film était bon hier, mais un peu long.
  2. Ça donne f*cking envie de tuer quelqu’un, de prendre son identité et de partir à l’autre bout du monde pour faire de la photographie.
  3. La 200 ne passe vraiment pas assez fréquemment à dix heures du soir.
  4. C’est vraiment trop facile de manquer des cours au cégep.
  5. C’est vraiment tentant de manquer des cours au cégep, surtout quand tu te rends compte que l’oral sur lequel tu travailles depuis une semaine (et que tu n’as pas terminé, et qui est à présenter le jour même) vaut juste pour 5%, pis que t’en as un de 10% à préparer (pas commencé) pour la semaine prochaine.
  6. Est-ce que je vous ai dit que j’aime ma job? Non? Ben je vous le dis, là : j’aime ma job.
  7. J’aime le cégep aussi, mais j’aime plusse ma job.
  8. (Non-non, je ne me rendrai pas jusqu’à 90.)
  9. Anyway la vie est pas pire belle, so j’ai pas grand-chose à dire…

89.

26 Oct

Paul Exben a tout pour être heureux : une belle situation professionnelle, une femme et deux enfants magnifiques. Sauf que cette vie n’est pas celle dont il rêvait. Un coup de folie va faire basculer son existence, l’amenant à endosser une nouvelle identité qui va lui permettre de vivre sa vie.

%d blogueurs aiment cette page :